POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 18/05/1999
    Âge du joueur : 19
    Arrivé sur Poudnoir : 24/12/2017
    Parchemins postés : 21



    Pensine
    Mon casier judiciaire est:
    Mon niveau magique est: Non évalué
    Ma résistance magique est de: Non évaluée
    Riyadh Shafiq


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Dim 18 Nov - 20:57

-Et toi, Shafiq, faudrait que t'ailles à Gringotts, faire l'inventaire du coffre-fort...

Riyadh, ennuyé d'avance, approuva d'un grognement, plus intéressé par son café que par ce qui se racontait à la table du chef. Pourquoi fallait-il toujours qu'on lui confie les tâches les plus ingrates – au hasard, aller discuter avec des gobelins obtus et essayer de leur rappeler qu'ils étaient censés collaborer avec les autorités ? Comment ? Parce qu'il était à peu près le seul à tenir debout dans ce service de débiles ? Oui, bon, objection retenue, Votre Honneur. Quoi qu'il en fût, la mission ne l'enchantait guère. Il se resservit un café et, pour faire bonne mesure, s'arrangea pour se retrouver seul quelques minutes avec la petite stagiaire ; il se sentait d'ailleurs de meilleure humeur lorsqu'il quitta le Ministère de la Magie.

Comme prévu, les gobelins commencèrent par se montrer particulièrement peu coopératifs. Celui qui l'accueillit commença par lui rappeler que la banque était sous le contrôle de leur espèce, non des sorciers, et qu'on ne pouvait pas ouvrir un coffre comme ça, et que...

-Suffit, coupa Riyadh, sa mauvaise humeur revenant au galop. Me semble avoir précisé "ordre du Ministère de la Magie". Maintenant, soit vous m'ouvrez ce putain de coffre, soit c'est moi qui vous... embarque, se reprit-il à la dernière seconde pour s'éviter le ridicule d'un jeu de mots involontaire.

La file d'attente commençait à s'allonger derrière le Mangemort, et un cadre gobelin de la banque, flairant l'embrouille, se proposa de prendre en charge l'important visiteur. Une fois mis au courant de l'affaire – besoin d'inventorier le coffre d'une personne suspecte d'actes criminels – il assura que l'unique désir des gobelins était de collaborer avec le département de la Justice Magique, et promit de rappeler au préposé, un jeune gobelin tout fraîchement engagé à Gringotts, que les ordres d'un Mangemort en mission ne se discutaient pas. Tout en parlant, il accompagna Riyadh jusqu'aux wagons, et monta avec lui en ajoutant qu'il assisterait lui-même à l'inventaire, puisqu'un témoin gobelin était indispensable.

Il fallut quarante bonnes minutes à Shafiq pour prendre connaissance de la totalité du contenu du coffre. De l'or, pas mal d'or, mais surtout plusieurs objets magiques qui devaient être de la plus grande valeur. Le Mangemort consigna tout sur le formulaire qu'il avait glissé dans la poche de sa cape avant de partir du Ministère, sous les yeux fixes du gobelin dont la profonde attention l'agaçait un peu. Comme si j'allais voler quelque chose, moi.

-C'est bon, finit-il par lancer en revenant vers le wagon. Vous me mettez ce coffre sous séquestre jusqu'à nouvel ordre.

Et vous ne discutaillez pas, merci. Le wagon les ramena jusque dans le hall, où quelque chose semblait clocher. Le gobelin s'avança aussitôt, la mine soucieuse, vers les portes devant lesquelles plusieurs de ses collègues s'étaient déjà massés. Riyadh poussa un soupir à décorner une chèvre, et s'adossa au mur pour observer un peu la situation. Portes bloquées. Betty, sa cousine plus vulgaire qu'une pissotière napolitaine, en train de ramener sa fraise malodorante. Dust, un collègue Mangemort, essayant de jouer l'homme providentiel. Dans un coin, la Zabini, une sommité avec laquelle le Mangemort avait un peu de mal, sans vraiment savoir pourquoi, et Birch, la glorieuse conquête de ce grand crétin d'Adrian. Passablement ennuyé, Riyadh suivit du regard la jeune femme, qui s'approchait de... ah, Drago Malefoy, il ne manquait que lui pour que la fête soit réussie. Shafiq se dirigea vers le jeune homme, auquel Birch était en train de parler avec une déférence qui lui arrachait manifestement la bouche. Evan se tenait à côté d'eux, ce qui suscita la curiosité de son tout récent oncle, pas encore au courant du stage de son neveu.

-Messieurs, le bonjour... Eh bien, Evan, tu n'as pas cours aujourd'hui ? Drago, quelle bonne surprise... enfin, bonne, plus ou moins... que se passe-t-il ? Je suppose que vous pouvez nous l'expliquer, miss... euh... miss ? Et que tout est mis en oeuvre pour permettre aux honnêtes gens de sortir de cette banque ?

Il avait délibérément feint de ne pas se rappeler le nom de Juliet, comme ça, pure mesquinerie. En vérité, il ne risquait pas de l'oublier, surtout depuis qu'Adrian avait eu l'idée grotesque de s'amouracher d'elle. Ce type était un pote en or, mais aussi, et surtout, l'incarnation vivante de la crétinerie, chacun de ses actes le prouvait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 29
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 621



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Dim 18 Nov - 22:33

Quoi de mieux que d’être coincée à Gringott en fin de journée alors qu’on ne rêve que d’une chose, s’en aller ? Y être coincé avec des mangemorts bien entendu ! Ca aurait pu être pire, elle aurait pu croiser Chapman Rosier, Macnair ou mieux Adrian qu’elle n’avait pas revu depuis des mois. Alors, oui, d’accord, ce n’était pas eux, n’empêche qu’il y en avait déjà trois ou plus dans la même pièce qu’elle. Rien que ça ne l’enchantait guère, mais en plus de ça, elle avait droit au fils du Ministre et à …

Riyadh Shafiq. Jule n’était pas quelqu’un de profondément rancunier ou même de mauvais. Par contre, elle vouait à Riyadh un mépris assez profond. Elle lui en voudrait toujours de lui avoir pris Rose, non pas parce qu’elle était exclusive, mais simplement parce qu’elle estimait qu’il ne la méritait pas. Pour elle, il n’était pas assez bien pour son ancienne amie. Néanmoins, c’était un point de vue difficile à défendre. Rose avait été toujours été heureuse avec lui. C’était probablement le pire, Jule avait entendu des histoires, la fidélité n’était pas le point fort de Riri la malice, comme elle l’avait surnommé lorsqu’elle était encore à Poudlard. Ça ne l’étonnait pas, mais elle n’avait jamais voulu aborder le point avec Rose. Celle-ci lui avait toujours dit être consciente de tous les défauts de celui qui était maintenant son mari et qu’elle l’aimait avec.

Des années plus tard, ce n’était plus son problème. Elles avaient fait leurs lits comme on disait, pour le meilleur et pour le pire. N’empêche que ça ne changeait rien au fait qu’elle ne l’aimait pas et il lui rendait bien. Elle ne leva même pas les yeux au ciel lorsqu’il fit semblant de ne pas se souvenir de son nom. Autrefois, ça l’aurait agacé, mais ils avaient grandit. Elle lui offrit donc son sourire le plus onctueux. Celui qu’elle réservait à leurs clients.

- Vous êtes un collègue de monsieur Malefoy ? Navré, je ne retombe pas sur votre nom, vous m’en voudrez pas, tout le monde ne peut pas être aussi célèbre que le fils de notre Ministre.

Rien n’indiquait dans son ton si c’était une bonne chose ou non, mais nul doute que la phrase pouvait être prise à double sens.

- La police magique met bien entendu tout en oeuvre pour désactiver le système de sécurité et nous allons étudier toutes les possibilités qui s’offrent à nous pour accélérer le processus. Néanmoins, comme je le sous-entendais à Monsieur Malefoy, votre autorité dépasse la nôtre et bien entendu en tant que membres de la communauté sorcière, nous comptons tous sur nos estimés mangemorts pour prendre la situation en main comme ils savent toujours si bien le faire.

Son sourire dégoulinant de sympathie, mais elle n’en pensait pas moins. A côté d’eux, deux vieilles sorcières approuvèrent bruyamment l’ancienne Gryffondor. Celle-ci n’y prêta pas attention et se tourna vers Evan qui les avait rejoint.

- Bonjour Evan, je n’ai pas eu l’occasion de te saluer. On m’a appris pour ton stage, félicitation. N’hésite pas si tu as besoin de quelque chose.

____________________________________



Fighters and Scars

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Veuve noire ;; Membre de FP ;; Economiste
    | Veuve noire ;; Membre de FP ;; Economiste
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 06/09/2016
    Parchemins postés : 168



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Aaliyah Zabini


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Mar 20 Nov - 18:43

Aaliyah vu tirer de son observation de la populace par un coup porter dans son trône, euh, son siège, ne nous emballons. Ce qui fut immédiatement perçu par la veuve noire comme une simple maladresse, était visiblement aux yeux de son garde-du-corps comme une agression caractérisée qui méritait une riposte immédiate. La jeune femme poussa un long soupir d’exaspération, et rappela à l’ordre son malabar, d’un claquement de doigt sonore.

« Seigneur ! Alfie, si vous n’êtes pas capable de faire la différence entre une maladresse et une tentative d’attentat, il va falloir considérer un changement de carrière. » ajouta-t-elle, avec un sourire qui n’avait rien de bienveillant.
*Le petit personnel de nos jours…*

Tandis que le garde du corps s’excusait profusément, aussi bien auprès de son employeuse que de l’employée de la banque, Aaliyah posa ses yeux verts sur qui avait eu l’audace de buter dans son siège. Reconnaissant Juliet Birch, ancienne de l’inénarrable « club de veufs », Lya lui offrit son plus beau et aimable sourire et agita la main d’un geste vague.

« Bonjour Juliet, ce n’est rien. C’est moi qui m’excuse pour le comportement inacceptable d’Alfie. Certes, je ne le paie pas pour ses bonnes manières, mais tout de même.»

Elle n’aurait pas dédaigné un peu de conversation avec Juliet qu’elle n’avait pas vu depuis une éternité, malheureusement, le devoir semblait appeler la jeune femme. Et en la matière, ce n’était rien de moins que monsieur Malefoy, qui avait soudainement décidé de se comporter comme une petite fouine capricieuse de  la pire espèce. Ce qui eut le don d’exaspérer grandement la veuve noire, qui dû faire preuve de tout le self control dont elle était capable pour garder un visage fermé et ne pas laisser voir son mécontentement. Qu’il soit infect autant qu’il lui plairait en privé, mais en public, il était l’image de Force Puriste et de son ministre de père. Ce manque de professionnalisme avait le don de pousser Aaliyah dans les limites de sa patience. Elle appréciait de travailler avec Drago, quand il se comportait comme l’adulte qu’il était censé être, mais quand il commençait son numéro de gamin gâtée, l’envie de lui coller une paire de claque la démangeait fortement.

L’argent n’achète pas tout, et il existait certains luxes qu’Aaliyah elle-même ne pouvait pas s’offrir, gifler le fils du ministre de la magie, par exemple. Frustration qu’elle évacua en sortant un face-à-main et en s’éventa nerveusement. Il commençait à faire chaud dans cette boîte, et elle commençait à s’ennuyer. La distraction la plus proche prit la forme de Lloyd Dust, récent mangemort, qu’elle avait déjà croisé une fois ou deux au siège de Force Puriste. Et qui visiblement pensait pouvoir solutionner le problème avec un sortilège de première année. Socialement négligeable, au moins c’était une conversation simple à gérer.

Elle se leva de son siège, et le rejoint en quelques enjambées de ses longues jambes. Elle lui tendit une main amicale et lui adresse un salut chaleureux.

« Monsieur Dust, toujours un plaisir de vous rencontrer. Au moins vous essayez de faire quelque chose, plutôt que de rester les bras ballants. » La veuve noire offrit son plus beau sourire. « C’est éminemment respectable. »
*Alohomora, non mais quel crétin.*

____________________________________
- MY DESTINY IS MANIFEST -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serpentard ;; 7ème année

| Serpentard ;; 7ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 18
Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2016
Parchemins postés : 184



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Evan F. Rosier


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Mar 20 Nov - 19:14

Il aurait dû savoir que s’approcher de Malefoy n’était pas une bonne idée. Trop connu, trop demandé, et pas par les bonnes personnes. Du moins, du point de vue d’Evan. En voyant Riyadh s’avancer vers eux, le jeune homme eut un moment envie de fuir. Oh, il ne craignait pas Shafiq – du moins, pas au point de s’enfuir devant lui – mais il savait d’expérience que le Mangemort pouvait être têtu quand il avait une idée en tête. Et, depuis peu, sa récente lubie semblait n’être autre que lui-même, Evan. Ils ne s’étaient presque jamais adressé la parole jusqu’à quelques mois plus tôt, quand Riyadh avait soudainement décidé qu’Evan était fait pour être Mangemort. Lui et Drago avaient essayé de le convertir : l’ancien Serpentard avait préféré s’éclipser en donnant une réponse la plus vague possible.

Et voilà qu’aujourd’hui, il se retrouvait dans la même sorte de situation que la dernière fois. Magnifique. Pourquoi était-il venu voir Drago, déjà ? Comme s’il ne s’attirait déjà pas assez de problèmes tout seul comme un grand…

- Bonjour, Monsieur Shafiq, salua le jeune homme, tentant d’employer le ton le plus neutre possible. Eh bien, je n’ai plus cours depuis un moment, à vrai dire : j’ai terminé mes études il y a peu…

Est-ce qu’il fallait lui parler du stage à Gringotts ? Non. Non, mieux valait s’abstenir. Evan se rappelait bien la tête de sa mère quand il lui avait dit avoir déposé sa candidature ici. « Fais attention, c’est un nid à Merlinistes là-dedans » était la première chose qu’elle lui avait dit. Ça c’était avéré être vrai, notamment dans le bureau où on l’avait affecté, entre Betty, Juliet et Heiz, mais le jeune homme s’en fichait pas mal : tant qu’il pouvait voir du pays, il se moquait bien d’avoir à fréquenter des amis des Sang-de-Bourbes et des Sang-Mêlés. Enfin, il n’avait rien contre les Sang-Mêlés, de toute façon : Lys en était une, et il n’avait rien contre Lys, au contraire.

Chassant ces pensées de son esprit, Evan constata alors que Juliet avait engagé une discussion – si on pouvait appeler ça une discussion, c’était plus un concours de « qui cacherait le mieux sa haine de l’autre – avec les deux Mangemorts. L’ancien Serpentard se retint de soupirer. Il sentait venir les embrouilles à plein nez : deux Mangemorts, une Merliniste… À tout moment, Betty se ramenait dans l’affaire, et ça tournait au carnage. Evan ne voulait pas être mêlé à ça. Déjà, parce qu’il avait envie de conserver son job, et parce que, de toute façon, ce n’étaient pas ses affaires. Ensuite, parce qu’il n’avait pas envie d’avoir à prendre position. Il avait ses idées, qu’on le laisse tranquille avec, il n’emmerdait absolument personne.

Quand l’attention de la sorcière se tourna vers lui, pourtant, Evan su pourtant que personne ne tiendrait compte de son avis dans la partie qui était en train de se jouer… Il était en plein dans la zone de conflit et, pour une fois, il aurait juste voulu redevenir un gamin insignifiant dont personne ne remarquait la présence ni ne voulait l’avis.

- Bonjour, Juliet. Nous ne nous étions pas encore croisés, en effet, ajouta-t-il en lui serrant rapidement la main.

Bien, au moins, maintenant, Riyadh était au courant qu’il travaillait pour Gringotts. Bien. Parfait. Merveilleux. Bon, de toute façon, il aurait bien fini par l’apprendre, à un moment ou un autre.Foutu pour foutu…

- Je suis en stage à la banque depuis quelques mois, maintenant, expliqua le jeune homme au Mangemort. Ils m’ont pris juste après Poudlard.

Non, il n’avait pas fait de demande au bureau des Mangemorts. Pourquoi ?

Depuis le temps, la réponse aurait dû être évidente…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 03/02/2017
    Parchemins postés : 461



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Betty Holmwood-Black


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Mar 20 Nov - 19:24

« Ouai, bah j’espère qu’on sera payé en heures supplémentaires. » Se contenta de beugler Betty en réponse aux remontrances de son chef.

Elle mit un dernier coup de pied dans la porte, pour faire bonne mesure, jeta son sac sur son épaule et fit demi tour, pour aller rejoindre le reste de la troupe de briseurs de sortilège. Betty prit un air faussement outré en entendant la remarque de Juliet. Oser accuser son beau caillou possiblement maudit d’une telle vilenie.

« Peut-être, peut-être pas. Qui peut savoir ? Avec toutes ces merdes ensorcelées qu’on ramène...  » se contenta-t-elle de répondre en haussant les épaules.

Elle en doutait quand même, depuis le temps qu’elle faisait ce travail, désensorcelé des objets à la provenance douteuse c’était bien la première fois qu’une chose pareille se produisait. Elle n’excluait pas totalement que le caillou soit à l’origine du problème, mais elle en savait assez sur les défenses de la banque pour penser qu’il fallait quelque chose bien plus grave qu’une petite explosion magique pour les déclencher. Sinon, au vu du ramdam qui se tramait au MbdSdmD, ce genre d’incident se déclencherait tout les deux jours.

Tournant les talons, cherchant à « se rendre utile » conformément aux instructions de Gronluk, elle se retrouva nez à nez avec son propre cousin Riri la Cagoule. Parfait, il ne manquait plus que lui. Betty se contenta d’une grimace dégoûtée pour toute salutation, et fila au pas de course à bonne distance de l’énergumène. Elle avait assez de problèmes comme ça.

La jeune femme s’installa entre un poteau et une plante verte, et évalua rapidement la situation. En particulier les parties présentes : une foule de Gobelin plus ou moins énervés, dont un Gronluk aussi remonté qu’un piège à ours, d’autre briseurs de sortilèges, dont Jule et Evan, dit le stagiaire (mais où était passé Heis ?), trois Mangemorts (rien que ça!), Malefoy, Shafiq et Dust, et divers civils, mère de famille avec les gosses, important monsieur très pressé, une jeune femme à l’air perdu et un jeune homme au teint verdâtre.

Sentant le regard nerveux du gobelin chef traîner sur elle, et avant de se prendre une nouvelle dérouillée parce qu’elle tirait au flanc. Betty se rapprocha du garçon. S’assurer que la clientèle ne vomissait pas sur le beau sol en marbre, c’était se rendre utile. Puis la dernière chose dont elle avait envie, c’était de devoir parlementer avec les cagoulés pour trouver une solution, elle laissait ce plaisir là à Juliet.

« Ça va ? » demanda-t-elle à Damon en s’approchant « Je peux faire quelque chose ? Vous avez l’air un peu, euh, vomitif. »

La conversation fut interrompue par l’arrivée d’un patronus en forme de Bouvier Bernois. Qui se mit à parler avec la voix enrouée d’Heisenberg. Le message était adressé à sa partenaire et au stagiaire.

« Betty ! Gamin ! Je suis coincé dans la réserve avec ce sale caillou qui schlingue ! Kesskisepass ??!! »

« BÉTELGEUSE, QU’EST-CE QUE C’EST QUE CETTE HISTOIRE DE PIERRE ? » hurla Gronluk en direction de son employée.
« Ça ? Trois fois rien, moins que rien je dirai, faut pas s’en soucier. » répondit Betty avec insouciance, en essayant de filer discrètement en direction de la réserve.

____________________________________
HOLMWOOD IS THE NEW BLACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort
    | Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/12/1999
    Âge du joueur : 18
    Arrivé sur Poudnoir : 13/11/2018
    Parchemins postés : 13



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Lloyd Dust


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Mar 20 Nov - 22:45

Monsieur ! Aaliyah Zabini lui donnait du « monsieur », rien que ça ! Peut-être n’avait-elle pas entendu quel sort il avait utilisé ? Maintenant que Lloyd y pensait, il lui semblait inenvisageable que quiconque l’ait raté… Il avait peut-être fait preuve de naïveté avec son sort, mais il n’était pas non plus né de la dernière pluie : il décida de prendre le salut de la veuve noire avec recul, et d’éloigner la conversation de son idiotie retentissante :


-Oh, vous savez, mes confrères et moi-même sommes payés pour ça. Je n’y croyais pas vraiment, mais je me suis dit qu’agir permettrait de rassurer les autres.


Allez, l’espace d’un instant il avait presque cru à son propre mensonge. Tant pis si ce n’était pas l’excuse du siècle, l’essentiel était de sauver la face. Maintenant c’était décidé, s’il s’avérait qu’Aaliyah Zabini avait entendu quelle formule il avait utilisé, il s’arrangerait pour disparaître. Et s’il ne pouvait pas transplaner, un maléfice explosif dans sa propre figure ferait l’affaire.


Bon, un peu radical le coup du maléfice, et ça n’aiderait pas à rassurer les gens… puis bon, il avait une femme et un fils à nourrir, lui ! Penser à Britanny et Liam lui rappela toutes les courses qu’il avait à faire une fois sorti de Gringotts…


Décidant de se concentrer plutôt sur l’instant présent, où ses services pouvaient être sollicités à chaque instant, il regarda autour de lui, et aperçut son collègue Riyadh Shafiq en conversation avec un garçon, une femme et… Drago Malefoy ! Toute la crème de la crème s’était donné rendez-vous ici ! Maintenant qu’il y pensait, le gamin lui disait quelque chose… un Rosier sans doute, mais impossible de retrouver son prénom. Ça allait revenir. Il finit par lâcher, autant pour changer de sujet que parce que cela commençait vraiment à l’agacer :


-Pardonnez ma question, mais savez-vous qui est la jeune fille qui crie sur ce gobelin depuis toute à l’heure ? Cela devient pénible, je crains que ça n’énerve les autres…


Et si cette jeune fille était une amie de madame Zabini ? Dans le doute, il ajouta un peu précipitamment :


-A moins qu’elle ait besoin d’aide, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage
    | Membre du Mouvement pour Merlin ;; Médicomage
    avatar
    Date de naissance du joueur : 03/06/1999
    Âge du joueur : 19
    Arrivé sur Poudnoir : 26/10/2015
    Parchemins postés : 253



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Ashley C. Prewett


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Mer 21 Nov - 23:32

Cela n’aurait rien dû être de compliqué. Finir la journée de travail : c’était fait. Et maintenant qu’elle y repensait, la journée s’était terminée rapidement. Ensuite, passer à Gringotts afin de récupérer de l’argent : c’était presque fait. Elle était à Gringotts, c’était déjà ça. Une fois à l’intérieur de la banque, elle avisa le monde autour d’elle : pourquoi était-elle venue ici en plein après-midi ? C’était évident qu’il y allait avoir une multitude de sorciers et sorcières, qu’il allait falloir attendre sagement son tour, qu’il… Merlin qu’elle était impatiente. Cela avait toujours était comme ça, et a priori, il n’y avait aucune raison pour qu’elle change de comportement. Pour Theo ? Pour Al ? Pour Merlin ? Non, vraiment, ils ne la changeraient pas.

Toujours était-il qu’elle était à Gringotts, avec son manteau et ses gants – qu’est-ce qu’il faisait froid dans cette banque ! Ou peut-être était-elle juste trop frileuse ? C’était bien possible aussi. Mais il fallait -enfin, il fallait parce qu’elle le voulait bien- acheter un cadeau à son oncle.  Il lui avait envoyé un hibou, et serait de retour à Londres d’ici une semaine. Elle réfléchissait quand soudain, un grand bruit attira son attention et lui fit lever la tête. Qu’est-ce que c’était encore que ça ? Quelques instants après que l’agitation a gagné la foule de sorciers et sorcières, un gobelin prit la parole. Il allait falloir attendre, et ça ne plaisait pas du tout à Ashley. Elle n’avait pas que ça à faire. Peut-être parce que la suite de sa journée était censée ressembler à, à tout hasard, l’achat d’un cadeau et de Patacitrouilles ? Mais selon le gobelin, il fallait également rester calme… Ce que la plupart des gens ne semblaient pas avoir compris. Une folle furieuse était en train de mettre de grands coups de pieds dans les portes, mais elle n’attira pas plus son attention que cela.

Evidemment, Drago Malefoy commença à vociférer contre les gobelins, comme s’ils y pouvaient quelque chose. Il finit par s’éloigner, et fut rejoint par le petit Rosier. Forcément… Il n’y avait vraiment personne de bien, dans cette banque. Au loin, elle aperçut Aaliyah Zabini, assise sur une chaise qui, dans ces conditions, pouvait bien être assimilée à un trône. Il y avait également une femme, qu’elle ne connaissait pas -mais ce n’était pas la seule dans cette banque. D’ailleurs, il y avait aussi un gamin, qui ne semblait que très peu à l’aise. Peut-être était-il malade ? Ah non, sa journée était terminée, plus de malades, stop, tout allait bien à présent. Un Mangemort s’était approché des portes : avait-il une solution miracle ? Elle en doutait fortement. Il y en avait un deuxième, d’ailleurs à qui Juliet parlait. Décidément, elle avait un don pour s’entourer des mauvaises personnes – Adrian, Zabini, Shafiq, Betty… Il ne manquait plus qu’elle, d’ailleurs !  

Et… Non, quand même. Alors qu’Ashley voulait vérifier, en bonne Médicomage qu’elle était, comment se sentait le gamin… Elle vit, à ses côtés, Betty-Holmwood-Black en personne. Vraiment, Betty ? Étonnamment, elle ne lui vouait pas un amour sincère. Après tout, si Marco n’avait pas décidé de naître à cette période, rien n’aurait été pressant et elle ne se serait pas retrouvée enfermée ici avec tous ces gens. Quelle plaie ! Fort heureusement, Juliet était présente également– elle allait peut-être pouvoir lui parler pour faire passer le temps, mais elle semblait pour l’instant bien occupée. La Médicomage tentant néanmoins de lui adresser un sourire, sans être pour autant certaine que Juliet l’avait vue.

Ashley décida finalement de ne pas rester plantée là, et s’avança vers le petit et la sœur de son cher et tendre Al… Qui s’éloigna un petit peu. Elle se dirigea vers le petit en ôtant ses gants. Elle les rangea dans ses poches et sourit gentiment au petit.


- Ça va ? Elle enchaîna presque immédiatement. Je t’ai vu tout à l’heure, et tu semblais un petit peu… Mal à l’aise. Voire malade tout court. Comment tu t’appelles ?

Elle parcourut rapidement la banque du regard. Les gens semblaient s’être légèrement détendus, peut-être s’étaient-ils simplement rendus à l’évidence. Ils allaient devoir patienter ici, alors autant ne pas trop paniquer.

- Est-ce que tu te sens bien ?  

____________________________________


Cassidy a écrit:
En vrai elle l'a pas vraiment gagné

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 31
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 68



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Ven 23 Nov - 22:46

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiii, il adorait aller dans le coffre familiale, parce que le wagon c'était vraiment trop marrant ! Owain trouvait ça fort amusant or, ce n'était visiblement pas le cas du gobelin qui l'accompagnait, quoi qu'il puisse se tromper. Le jeune homme n'avait rien contre les gobelins, mais leur trouvait toujours un air sinistre. Il n'avait jamais vu un gobelin rire ou sourire, ceci dit c'était peut-être par pure pudeur, ou pour paraître plus sérieux que les humains, aller savoir.

Peut importe en fait, ils savaient manipuler et garder l'argent en sécurité, c'était essentiel et puis ils avaient inventé ce merveilleux moyen de locomotion, le libraire ne s'en lasserait jamais. Ne se lasserait jamais de se pencher par-dessus bord, au risque de tomber, ce qui était déjà arrivé une fois, heureusement son père l'avait ramené dans le wagon grâce à un sort, cet incident toutefois ne l'avait pas dissuadé de continuer, à croire que sur certaines choses, il resterait totalement immature toute sa vie.

Malheureusement, cela dura juste un temps et très vite Owain arriva à destination. Maintenant restait la partie la moins amusante, récupéré l'argent, ce qu'il fit en vitesse, ne voulant pas trop s'attarder dans le coffre (Owain avait toujours peur d'y rester enfermer, même s'il savait que ce n'était pas possible, ce genre d'accident n'arrivait jamais n'est-ce pas ?). L'argent dans sa sacoche, le libraire bondit dans le wagon et celui-ci se remit aussitôt en route, pour son plus grand bonheur.

En quelques minutes son fabuleux voyage dans les entrailles de la banque fut fini et notre cher libraire nudiste se trouva dans le hall principal de Gringotts, qui semblait quelque peut animer. Écoutant les conversations ici et là, Owain comprit rapidement que les portes étaient bloquées, ainsi personne ne pouvait sortir. Ah, c'était embêtant mais qu'est ce qu'il pouvait bien y faire ?

Rien du tout, aussi le jeune homme préféra prendre ça calmement. Il enleva sa cape, une simple cape noire plutôt épaisse, qu'il étala sur le sol puis s'installa confortablement dessus. Autant se mettre à l'aise, au lieu de râler comme le faisait certains, les gens avaient bien trop tendance à s'énerver pour un rien décidément. Du fond de sa sacoche, le libraire sortie un livre et une boite de fondant du chaudron, qu'il ouvrit avec enthousiasme. Sans sa cape qui l'avait au préalable entièrement recouvert, Owain affichait une tenue très colorée. Beaucoup lui jetèrent des coups d'œils méfiant, peut-être aussi parce qu'il était affaler par terre, seul un autre sorcier vêtu de couleurs criardes le regarda avec appréciation.

Owain s'en fichait, tant pis pour eux s'ils n'aimaient pas ses magnifiques chaussettes licornes, lui trouvait que c'était sa meilleure trouvaille de l'année. Il se plongea dans son livre, se coupant du reste de la populace, il le saurait de toute façon quand les portes seraient de nouveau fonctionnelles, alors pourquoi s'en faire ? De temps à autres, le libraire jeta un fondant du chaudron dans sa bouche, s'extasiant à chaque fois de la saveur chocolaté, jamais il ne s'en lasserait de ça non plus ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Gryffondor ;; 5ème année

| Gryffondor ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 15/10/1987
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 01/10/2017
Parchemins postés : 13



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: Non évalué
Ma résistance magique est de: Non évaluée
Damon Z. Rowntree


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Dim 25 Nov - 22:48

Deux personnes vinrent s'enquérir de son état de santé. Deux sorcières, la première ne resta d'ailleurs pas longtemps, étant appelé par un patronus (visiblement quelqu'un avait quelques menus problèmes avec une pierre, on ne se méfiait jamais assez des pierres décidément). Puis une autre sorcière qui lui demanda s'il allait bien et comment il s'appelait. Damon se sentit quelque peut gêner, il n'avait pas du tout eu l'intention d'attirer du monde autour de lui comme ça. Il devait être encore un peu verdâtre, malgré qu'il se soit asperger d'eau, bon sang sa mère allait entendre du pays lorsqu'il rentrerait, c'est fini plus jamais il ne se laisserait faire, non mais ! Ceci dit il n'était pas encore sorti de l'auberge, les portes de la banque n'avaient pas l'air de vouloir bouger de si tôt. Aussi, au lieu de s'énerver pour un rien, le jeune homme décida tout simplement de répondre à la sorcière :

« Je vais bien, ne vous inquiétez pas, c'est juste que le wagon me rend toujours un peu malade »


Voir franchement malade, mais il n'allait pas rentrer dans les détails n'est ce pas ?

« Faut pas vous inquiétez, je vais …. je vais tout simplement m'asseoir, de toute façon c'est pas comme si rester planter debout servira à quelque chose. »

Rester assis non plus or, il lui fallait bien une excuse pour s'éloigner. Non pas qu'elle avait été désagréable toutefois, Damon n'était pas à l'aise à l'idée que d'autre le prenne pour une petite chose fragile, il avait sa fierté bon sang, maintenant il avait encore plus honte d'avoir été malade. Bon autant se changer les idées tout de suite, pour ce faire l'adolescent regarda autour de lui à l'affût de camarades de Poudlard (enfin, de Poudlard, c'était une façon de parler, ah l'école lui manquait). Il vit Evan néanmoins, ce n'était pas comme si tout d'eux c'étaient tellement fréquenter, en fait il ne le connaissait que de vue et de nom, rien de plus, Damon décida donc de ne pas aller le déranger. En désespoir de cause et parce qu'il n'avait pas vraiment envie de s'enfoncer dans la foule, l'adolescent alla effectivement s'asseoir par terre. Il se prépara à de longues heures d'ennuis, de faim aussi, n'y avait-il pas un autre moyen de sortir de cette foutu banque ? Pourquoi les gobelins n'avaient pas prévu de sortie de secours ?

Parce qu'ils étaient bien trop prétentieux pour penser même une seule seconde que les portes puissent déconner. Si, les choses dégénéraient alors se serait leur faute, Damon n'aimait pas beaucoup les gobelins, il se méfiait d'eux même, alors l'idée d'être enfermer dans cette banque en leur présence le mettait vraiment très mal à l'aise. L'adolescent soupira, renversa la tête en arrière et admira le plafond qui était fort joli, ne pouvait-il pas s'échapper par la ? Après tout il y avait des fenêtres, avec un bon balais volant quoi de plus facile que de briser une vitre et s'envoler dans le ciel gris au-dessus de Londres. Malheureusement, aussi beau soit-il, ce scénario n'était tout bonnement pas possible en l'état (n'ayant pas de balais) et de toute façon, les fenêtres devaient être protégées par quelques sorts antis intrusions. Cependant, savoir cela n'empêcha pas Damon de continuer à rêvasser sur une magnifique évasion par les airs ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    | Mangemort ;; Membre du bureau des mangemorts
    avatar
    Date de naissance du joueur : 18/05/1999
    Âge du joueur : 19
    Arrivé sur Poudnoir : 24/12/2017
    Parchemins postés : 21



    Pensine
    Mon casier judiciaire est:
    Mon niveau magique est: Non évalué
    Ma résistance magique est de: Non évaluée
    Riyadh Shafiq


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Jeu 29 Nov - 19:16

Riyadh ne se donna même pas la peine de répondre à Juliet lorsqu'elle tenta de lui rendre sa monnaie. À vrai dire, il était un peu déçu. Il l'avait connue plus inventive, plus pugnace. La voir se contenter de reprendre platement la même mesquinerie que celle qu'il venait de lui servir avait quelque chose d'un peu fade. En revanche, ce qui était drôle, c'était de la voir se forcer à être polie avec les Mangemorts. C'était toujours un véritable bonheur de contempler le pathétique spectacle des merlinistes obligés de se comporter de la sorte. Toute leur attitude contredisait les mots qu'ils prononçaient, on les sentait lutter contre l'envie de balancer aux Mangemorts une bonnes série d'insultes... mais non, ils fermaient gentiment leur gueule, instinct de survie oblige. Et la présence de Drago Malefoy semblait décupler cette hypocrisie. Juliet lui léchait littéralement les pompes, sans complexes. Riyadh eut un sourire mauvais, qui s'effaça immédiatement lorsque la jeune femme insinua que les Mangemorts présents pourraient prendre les choses en main. Sèchement, il répliqua :

-Il est hors de question que je prenne quoi que ce soit en main dans ce bouclard. Gringotts est responsable de la sécurité entre les murs de la banque. Commencez par faire votre boulot avant d'essayer de nous refiler le bébé.

C'était un peu trop facile de tenter de passer la main aux Mangemorts présents, sous prétexte de ne pas outrepasser leur autorité. Il serait aisé, ensuite, de les accuser si quelque chose de plus fâcheux qu'une porte bloquée venait à se produire ; et ils se retrouveraient à devoir répondre d'une situation qui ne dépendait absolument pas d'eux. Non, merci, ça ira. Mis en rogne par la tentative de Juliet, Riyadh lança un regard glacial à son neveu lorsque celui-ci expliqua qu'il était en stage à la banque, et se promit de le coincer à la première occasion pour lui demander des explications. Pourquoi un stage dans cet endroit connu pour être un haut lieu du merlinisme ? Ce gamin était une plaie. Quoi qu'il en soit, il y avait plus urgent pour le moment. Lloyd Dust avait l'air de vouloir jouer au héros, et Shafiq estimait qu'il fallait l'arrêter au plus vite. Ignorant le reste du groupe, il s'excusa à mi-voix auprès du fils du ministre :

-Pardonnez-moi, Drago, j'ai un mot à dire à mon collègue là-bas. Je ne voudrais pas qu'il se sente obligé d'intervenir.

Il s'éloigna d'un pas rapide, sans quitter des yeux le groupe qui venait de se former autour d'un adolescent ("rassemblement de bourbistes droit devant", songea le Mangemort un peu frustré de ne pas pouvoir leur rentrer dedans). Il manqua de trébucher sur un type qui s'était tranquillement couché par terre et s'empiffrait tout en lisant. Riyadh s'avisa de sa présence au moment où il allait poser le pied sur lui, et lança, excédé :

-Vous vous croyez à la plage, espèce d'ahuri ?

Sans attendre la réponse, il se rétablit et continua de se diriger vers Lloyd, dont il attira l'attention en posant la main sur son épaule.

-Dust, fit-il à voix basse. Pas de zèle. Nous ne sommes pas en charge de la situation. N'oubliez pas que si ça tourne mal, tout le monde dira que nous avions pris les choses en main. Ne vous exposez pas. Madame Zabini, je vous demande pardon d'avoir interrompu votre conversation, reprit-il plus fort. Impératif de service, vous comprendrez certainement...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun

Revenir en haut Aller en bas

Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Gringotts
-