POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 13/08/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 13/08/2014
Parchemins postés : 359


Maître du Jeu


MessageSujet: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Mar 13 Nov - 22:50


Pour le meilleur et pour le pire



Pour un milieu d'après-midi d'automne où le temps était plutôt frais, le Chemin de Traverse était animé. Les boissons chaudes et grosses écharpes étaient de sorties, et chacun vaquait à ses occupation avec tranquillité. Gringotts ne dérogeait pas à la règle, et même les Gobelins étaient étonnés de voir tant d'humains à cette heure et par ce froid. Il faut dire qu'au moindre petit coup de vent, les sorciers se plaignaient qu'il n'y avait plus de saison. Mais après tout, ils se plaignaient pour tout, et tant que leurs affaires roulaient ils préféraient ne rien dire.

Ainsi, entre le travail et les transactions de chacun, les gobelins n'avaient pas vraiment le temps de prendre une pause. Pourtant, alors qu'ils étaient affairés dans leur travail, ils s'arrêtèrent tous brusquement dans leurs tâches, dressant les oreilles et levant les yeux vers le plafond. Le silence s'abattu sur la banque, les sorciers présents échangeant des regards interrogateurs, certains râlant même après le gobelin qui s'occupait de leur dossier. Puis soudain, dans un bruit assourdissant, les grandes portes de la banque se claquèrent et se refermèrent sous les yeux ahuris de tous ses occupants. Rapidement, un voile fin et blanchâtre se matérialisa devant chaque issue, bloquant l'accès à l'extérieur.

Un vent de panique commença à s'élever dans l'assemblée, tandis que les Gobelins se rassemblaient près de la porte pour comprendre ce qu'il se passait. Alors que les sorciers attendaient avec impatience qu'on leur explique la situation, l'un des gobelin - le plus grand, bien qu'il était difficile de voir une différence de taille majeure avec les autres - s'avança vers eux, le regard sans émotions ni compassion.

« - La défense magique de la banque s'est activée d'elle même sans raison, nous n'avons constaté aucune infraction qui aurait pu la déclencher. Il va nous falloir régler se problème. Cependant, il n'est possible de désactiver les barrières de sécurité que de l'extérieur de la banque, aussi nous sommes impuissants pour le moment. La police magique est informée quelques temps après que le processus se soit lancé, aussi va-t-il falloir être patients. En espérant que ce problème sera facile à régler. Veuillez rester calme je vous prie, merci. »

HRP:
 
 





crazyoilmachine pour Poudnoir


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 03/02/2017
    Parchemins postés : 461



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Betty Holmwood-Black


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Mer 14 Nov - 9:19

Penché sur leur bureau Betty et Heisenberg agitaient leur baguette au-dessus de ce qui semblait être un gros bout de cristal orangé. Le bloc de pierre mystérieux venait d’être rapporté de leur dernière mission égyptienne, où les deux briseurs de sortilèges avaient exploré la tombe d’un alchimiste, d’un alchimiste fortement paranoïaque, rien que ça. Le macchabé avait dû vivre dans l’angoisse qu’on lui faucha ses précieux trésors, et cette obsession l’avait suivi dans la mort, à en juger par les dangers que les deux employés de la banque avait eu à affronter dans les lieux de son dernier repos. Ils n’avaient aucune idée de ce à quoi servait le cristal, mais ayant eu un aperçu des méthodes de son ancien propriétaire, ce n’était sûrement rien de bienveillant.

« Ça se trouve c’est juste, un gros caillou, pour la décoration, tu vois » grommela Heisenberg, tandis que son sortilège ne provoquait aucune réaction sur le dit caillou.
« Oui, on trouve régulièrement des gros cailloux inoffensifs dans les tombeaux maudits, c’est ça. » répliqua sa partenaire, fixant un œil torve sur la pierre, comme si cette dernière avait personnellement insulté toute sa famille.
« Allez le gros caillou qui brille, révèle nous tes secrets ! » Soupira le briseur de sorts, en faisant une nouvelle tentative.

Pas en vain cette fois ci, la pierre sursauta légérement.

« Bravo dugland » s’écria Betty levant les bras en signe de victoire « recommence ! »

Heisenberg s’exécuta, avec plus de conviction que la première fois. Un bruit sourd, un flash orangé et une forte odeur nauséabonde de viande pourrie envahirent soudainement le bureau. Suivi immédiatement par une explosion qui ouvrit en grand les portes du bureau des briseurs de sortilège.

« PAR LES VIEILLES BURNES FRIPPÉES DE MERLIN » hurla Betty, tandis qu’elle émergeait du  nuage du fumé, ses deux sourcils consumés par la déflagration. Suivie de près par son partenaire, toussant et crachotant, et ayant perdu sa rouflaquette gauche.

« J’en ai ma claque de ses conneries, ramène cette saloperie dans la réserve et on dira à Gronluk que c’était un gros caillou de décoration. » D’un coup de baguette, elle fit réapparaitre ses sourcils, « d’ailleurs moi je me tire, je rentre à ma maison » pesta la jeune femme, en attrapant sa veste et son sac, tandis que son partenaire filait à la réserve, moitié riant, moitié râlant.

Malheureusement, la banque en avait décidé autrement, alors que Betty s’approchait des portes d’entrées, celles-ci se refermèrent avec un bruit sourd. Oh non, la sécurité magique, foutu banque, elle ne voulait même pas la laisser partir.

Désemparée, l’ancienne Serpentard donna de grands coups de pieds bottés dans les dites porte.
« Par Serpentard, c’est quoi ce cirque encore ! J’ai fini ma journée, je veux rentrer chez moi, ouvre-toi, banque de mes deux ! »

« BÉTELGEUSE ! Mais vous vous croyez où ? A la foire aux bestiaux peut-être ? Tenez-vous correctement. » Cette admonestation ne venait de personne d’autre que de Gronluk, le chef du service « Quant à vous… Ne restez pas plantés là comme des choux chinois ! Rendez-vous utile, pour une fois ! » dit-il en se tournant d’un air menaçant vers ses autres employés présents.

____________________________________
HOLMWOOD IS THE NEW BLACK


Dernière édition par Betty Holmwood-Black le Mer 14 Nov - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Veuve noire ;; Membre de FP ;; Economiste
    | Veuve noire ;; Membre de FP ;; Economiste
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/03/1988
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 06/09/2016
    Parchemins postés : 168



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Aaliyah Zabini


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Mer 14 Nov - 10:16

La veuve noire émergea de la salle des coffres, en compagnie d’un gobelin à la mine obséquieuse. Visite mensuelle de son coffre-fort, qui, sous prétexte d’y déposer ou d’en retirer une broutille, lui servait simplement à constater à quel point elle était riche, et jouir de la satisfaction d’avoir des galions à ne plus savoir quoi en faire. Dire qu’il y a à peine vingt ans, ces mêmes gobelins ne lui auraient même pas donné l’heure ou le temps qu’il ferait, puisqu’elle n’avait pas une noise en poche. Et maintenant ils ne s’épargnaient aucune courbettes, ni aucun mots doucereux quand Madame Zabini leur faisait l’honneur d’une visite.

« C’est toujours un plaisir de vous recevoir ma chère, une de nos plus grande et ancienne fortune. »
*Oui, une fortune des années 80, parfaitement*


Aaliyah garda sa remarque pour elle-même, et se contenta d’adresser à la petite créature un sourire affable. De l’or, la veuve noire en avait, tant qu’elle le voulait. Avec elle avait pu s’acheter tout ce qu’elle désirait, même ce qu’on prétendait ne pas pouvoir acheter, la respectabilité. Toutes ses richesses avaient permis à la jeune femme de s’offrir un coffre au dernier niveau de la banque, à côté des noms des familles au sang-pur les plus prestigieuses, et qui permettaient aux gobelins de la traiter comme si elle était « réellement » l’une de leur plus ancienne fortune. Ils savaient que c’était faux, mais le gobelins aimaient et respectait l’or, au moins autant que Lya elle-même. Alors en sa présence ils feignaient d’ignorer qu’elle n’était qu’une jeune fille partie de rien, et qui avait réussi à s’élever au sommet, à la faveur d’un ou deux (ou sept) riches mariages.

Elle s’approcha du comptoir, afin de signer les derniers papiers. Soudain, le silence tomba lourdement sur le hall, le brouahahah incessant qui caractérisait l’entrée de bâtiment stoppa net. Aaliyah leva la tête, ainsi qu’un sourcil perplexe et se tourna vers le gobelin de service.

« Qu’est-ce que… »

Mais elle n’eut même pas besoin de terminer sa phrase pour le comprendre, les portes se refermèrent avec un bruit sourd, et un sortilège de blocage s’étendit à toutes les sorties de la banque. Elle entendit des gobelins murmurer quelque chose à propos de la défense magique, etc, etc.

Si certain cédait à la panique, Aaliyah n’afficha rien d’autre qu’une royale indifférence à ces évènements. Elle se contenta de toiser le hall d’entrée et ses occupant de son habituel dédain, et envoya Alfie, son garde du corps, lui chercher un fauteuil et un verre d’eau pétillante, avec une rondelle de citron. Visiblement, ils étaient coincés, et pour une durée indéterminée.  Elle pensait que ça ne servirait à rien de courir partout comme un canard sans tête, et que mieux valait prendre son mal en patience. Elle était une femme patiente, elle saurait s’en accommoder.

La veuve noire s’installa dans un coin, jaugeant du regard ses compagnons d’infortune. Si elle devait être enfermée ici, elle aimait autant savoir avec qui. Elle adressa une salutation polie et un demi-sourire aux connaissances présentes, tel Juliet Birch ou le jeune Malefoy.

Attendant patiemment que la situation se résolve, elle faisait tourner entre ses doigts l’énorme saphir qu’elle portait autour du cou. Lya venait tout juste de la sortir de son coffre, il avait appartenu à une princesse russe, et on racontait qu’il était maudit, semant le chaos et la souffrance partout où il allait. Cette pensée ne lui arracha rien d’autre qu’un rictus moqueur, elle voulait toutes les plus belles pierres, même maudites.

____________________________________
- MY DESTINY IS MANIFEST -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 29
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 621



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Mer 14 Nov - 20:37

Ce qui était amusant depuis son retour en Angleterre, c’était d’entendre les gens se plaindrent. Quand on passe la moitié de l’année dans un des pays les plus froid de la planète, on finit par relativiser les températures. Si les Londoniens n’en finissaient plus de se plaindre de “cet automne pourris”, Juliet appréciait les températures qu’elle jugeait désormais clémente. Evidemment, ça ne durerait pas, mais trois semaines n’avaient pas suffit à la réacclimater avec le temps anglais. Ses collègues n’en finissaient pas de se moquer d’elle, comment ça elle n’avait pas bronzé ?

Il faut dire qu’en général, c’était connu, les briseurs de sort, quand ils avaient un peu de bouteille, s’arrangeaient plutôt pour privilégier les missions au soleil plutôt que dans les pays froids. Beaucoup moins glamour, on laissait ce genre de missions aux petits nouveaux. Ca permettait de voir qui avait les tripes pour le boulot ou non. Ici, Jule avait eu un besoin viscéral de faire le vide. La fin de sa relation avec Al, Adrian, les problèmes de l’Ordre, la fin de son deuil. Elle avait voulu y voir clair et pour se faire, elle avait fait ce qu’aucun Gryffondor ne fait jamais : fuir.

Convaincre son chef n’avait pas été difficile. Elle avait proposé de prendre une mission de six mois au Groenland. Les gens ne se battaient pas pour ce genre de pays. Région reculée, du -30° dans les pires nuits. Rien de sexy, mais Jule n’avait pas vu le temps passé. Désormais revenue en Angleterre, elle reprenait doucement le cours de sa vie. Les habitudes revenait vite d’ailleurs. Elle avait d’abord été saisie quand elle avait entendu son amie et collègue Betty hurler comme un goret qu’on égorge dans leur bureau parce qu’elle avait perdu sa plume préféré, maintenant, elle ne cillait même plus.

- Fous la paix aux burnes de Merlin, Betty. Ca porte malheur !, lança-t-elle à sa collègue tandis qu’elle finissait un rapport.

Heisenberg lui lança un regard implorant. Jule haussa les épaules l’air de dire : ta partenaire, pas la mienne.

- Bye, Betty, dit-elle sans se retourner quand celle-ci décida de partir.

La jeune femme s'apprêtait à retourner dans son dossier quand elle entendit un grand bruit sourd secouer le bâtiment. Elle regarda ses collègues avec appréhension avant de tenter de transplaner. Impossible, quelque chose bloquait. Elle se leva, comme la majorité de ses collègues et descendit dans le grand Hall où officiait les gobelins. Elle croisa quelques têtes connues qu’elle salua de loin pendant que sa collègue se faisait glorieusement reprendre par Gronluk le bienheureux comme elle aimait le surnommé. Elle passa derrière Betty et chuchota :

- Hmm, rassure-moi, rien à voir avec ton petit cailloux de tout à l’heure tout ça ?

Elle passa son chemin pour aller examiner les différentes entrées de la banque et voir si on pouvait détecter une faille dans le sort de prime abord. En passant, elle bouscula la chaise d’Aaliyah et son garde du corps plongea sur elle, l’attrapant par le bras où elle était blessée. Jule fit la grimace et sortit sa baguette :

- Tout doux mon joli, éviter d’agresser les employés du lieu où on est coincé me semble franchement recommandé dans le cas présent.

Elle avait beau ne plus être tireuse d’élite, elle ne doutait pas pouvoir le mettre à terre avant qu’il n’ait eu le temps de dire “ expelliarmus”. Elle se tourna vers Ally.

- Navrée, je ne t'ai pas fait mal ?


____________________________________



Fighters and Scars

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    | MODERAFOUINE ;; Co-Dirigeant du FP ;; Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 19/12/1996
    Âge du joueur : 21
    Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2016
    Parchemins postés : 377



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
    Ma résistance magique est de: 12PV
    Drago Malefoy


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Mer 14 Nov - 23:05



Pour le meilleur et pour le pire

« I'm just a poor boy, I need no sympathy. »




Cette vie de prestiges semblait lui convenir. Avec son père à la tête de toute la société sorcière, Drago ne pouvait rêver meilleure vie. Le monde à ses pieds, comme il l'avait toujours voulu. Il appréciait ces regards qui se tournaient vers lui quand il marchait le long de l'allée principale du Chemin de Traverse, son elfe de maison traînant derrière lui en tirant beaucoup trop de sacs pour sa petite taille. Drago avait décidé de profiter de son après-midi de congé pour faire une grande sortie shopping. Il fallait dire que la quarantaine de costumes noirs dans son placard étaient dépassés de mode, aussi avait-il réclamé à sa mère de nouveaux vêtements. Cette dernière lui avait répondu effrontément, Mon chéri, je pense qu'à présent, tu gagnes ta vie, tu es majeur, pourquoi n'irais-tu pas l'acheter toi même ?

Quelle mouche l'avait piquée ? Il était riche, bien sûr, mais ses parents n'étaient-ils pas plus riches encore ? Surtout qu'il hériterait de cette fortune, alors c'était comme si elle lui appartenait déjà. De plus, sa mère l'avait toujours habillé et elle avait bon goût, à quoi rimait-il qu'elle change d'avis du jour au lendemain ? Drago avait quitté la salle à manger du manoir d'un pas furieux. Si elle souhaitait son indépendance, elle l'aurait ! Le blondinet était passé à la banque un peu plus tôt dans la journée retirer une grosse somme dans son coffre. Il avait passé deux bonnes heures à faire des folies, se dégotant une superbe veste noire accompagnée de sa cravate grise. Il avait même osé mettre un peu de gaieté en prenant une chemise blanche, ce que sa mère n'aurait pas fait, ELLE.  

Il était temps d'aller redéposer le surplus d'argent à la banque, aussi pénétra-t-il dans le bâtiment d'un air fier, se sentant toujours supérieur à tous les sorciers au sein de cette enceinte. Les gobelins étaient toujours confus de politesse quand ils s'adressaient à lui, ce qui ne pouvait que flatter son ego déjà bien trop grand. Se dirigeant au comptoir le plus proche et priant au Sang-mêlé - en espérant qu'il ne s'agisse pas d'un sang-de-bourbe - déjà présent de se pousser, étant bien sûr prioritaire. Mais à l'instant où il allait réclamer l'accès à son coffre, le silence se fit dans la Banque. Surprit, Drago regarda autour de lui, ne comprenant pas pourquoi tout le monde s'était tut. Puis un grand Bang retentit, et ils se retrouvèrent tous enfermés. Lui, Drago Malefoy, enfermé contre son gré avec le reste de la populasse.

    ▬ Pardon ? Mais vous n'allez rien faire ? Se mit-il à vociférer contre les Gobelins. C'est scandaleux, je n'ai pas le temps de rester coincé ici avec tous ces pouilleux, je vais en référer à mon père vous savez ! Vous serez virés, tous virés !


Drago n'avait aucune idée de si son père avait un tel pouvoir, mais il estimait qu'il était capable de tout faire. Pourtant, on lui intima de se calmer et de prendre son mal en patience, la situation serait réglée dans quelques temps.

    ▬ Vous ne vous en sortirez pas comme ça, croyez moi.


Exaspéré, il s'éloigna pour s'appuyer contre un mur, son elfe sur les talons. Croisant les bras, il observa d'un œil mauvais les autres occupants de la banque. Il salua poliment Aaliyah quand elle lui fit signe. Au moins, il n'était pas la seule personne avec une quelconque importance à se faire humilier de la sorte. Non mais vraiment, il ne manquait plus qu'un Sang-de-Bourbe ne se retrouve coincé avec eux et vienne lui faire la causette.
© Imaginary pour Epicode

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Serpentard ;; 7ème année

| Serpentard ;; 7ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 18
Arrivé sur Poudnoir : 29/06/2016
Parchemins postés : 184



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Evan F. Rosier


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Jeu 15 Nov - 11:49

Evan, caché derrière ses dossiers, se faisait discret, ce matin. Sa plume en main, il jetait de temps en temps des regards par-dessus les parchemins, surveillant Betty et son partenaire, installés un peu plus loin. Ils étaient rentrés depuis peu d’Egypte, et ils avaient ramené quelques petites découvertes avec eux. Celle de la journée, c’était ce gros cristal orangé sur lequel ils travaillaient depuis un moment, maintenant. Cet engin semblait ne pas être des plus coopératif, et c’était ce qui rendait Evan méfiant. Sa baguette était posée sur le bureau, juste à côté de sa main droite, et il était prêt à se protéger au moindre truc suspect. Y’avait pas des salles spéciales pour faire ce genre de tests ?

Mais ce n’était pas la seule raison qui poussait le jeune homme à se réfugier derrière sa paperasse. Ce matin, une nouvelle tête avait fait son apparition parmi les « collègues » de l’ancien Serpentard. Enfin… Pas si nouvelle que ça, finalement. La marraine de Lys. Rien que ça. Evan l’avait salué avec un certain malaise, se souvenant de l’anniversaire de Cassidy et de cet été, sur l’île de Chapman. Il ne s’était pas attendu à la retrouver à la Banque… Alors il préférait se faire discret. Essayer de donner bonne impression.

Il était concentré sur son parchemin, tentant toujours de décoder les différents décrets et autres subtilités des règles gobelines, quand Betty laissa échapper un cri de joie, rapidement suivi par une explosion qui balaya tout sur son passage, ouvrant brutalement les portes du bureau. Tout s’envola et Evan attrapa sa baguette, méfiant. Mais il n’y eut rien d’autre. Betty et Heiz s’extirpèrent de la fumée en s’étouffant et le jeune homme les regarda faire avec un petit sourire aux lèvres, mi-amusé, mi-moqueur. On ne s’ennuyait jamais avec ces deux-là…

- A demain, lança-t-il à Betty quand celle-ci s’en alla en trombe, tandis qu’il remettait tout en place sur son bureau.

Il reprit sa plume, la trempa dans l’encre…

Puis une grande secousse ébranla tout le bâtiment, faisant trembler les murs et le sol. Evan hésita entre soupirer et s’inquiéter : qu’est-ce que c’était encore que ça ? Peut-être que, finalement, ce cristal n’était définitivement pas un « gros cailloux de décoration ». Qu’est-ce qu’ils avaient encore fichus ? Evan était presque certain qu’il devait y avoir des endroits plus sécurisés pour ce genre d’expérience sur des reliques inconnues !

Lorsque les autres se levèrent pour aller voir ce qui se passait, Evan suivit le mouvement. A tous les coups, c’était un problème dans les défenses de la Banque. Si le cristal avait envoyé une déflagration magique, l’équilibre pouvait être brisé. Soudain un peu inquiet, Evan agita sa baguette, murmurant un rapide Lumos. Bon, il pouvait encore pratiquer la magie. Tout allait bien.

En arrivant dans le hall, Evan se rendit compte que les portes étaient fermées et que tout le monde semblait plus ou moins réunis devant. Betty était là, en train de se faire reprendre par le Grand Manitou Gronluk. Merveilleux, s’il était dans cet état – à savoir, encore pire que d’habitude – c’était qu’il devait y avoir quelque chose de grave.

- Génial, soupira le jeune homme.

Il regarda autour de lui, saluant poliment Aaliyah Zabini, une amie de sa mère, et les autres personnes qu’il reconnut. Il aperçut alors Drago, appuyé contre un mur, à l’écart, et s’avança vers lui.

- Salut Drago. Tu sais ce qui se passe ? demanda-t-il en faisant un signe de tête vers les portes.

Il valait mieux commencer par le commencement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Ordre du Phénix ;; Médicomage

| Ordre du Phénix ;; Médicomage
avatar
Date de naissance du joueur : 16/07/2000
Âge du joueur : 18
Arrivé sur Poudnoir : 09/09/2015
Parchemins postés : 151



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Alexa C. Turman


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Jeu 15 Nov - 11:52

Alexa sortit de l’apothicaire et se faufila immédiatement dans la foule, se sentant brusquement mieux au milieu de toutes ces autres personnes.

Depuis quelques temps, chaque sortie était une épreuve. Regarder autour de soi, vérifier qu’on n’était pas suivie, garder la main sur sa baguette en permanence, être prête à fuir à tout moment… Toutes ces choses qu’elle faisait déjà avant lui pesaient plus aujourd’hui qu’autrefois. En fait, depuis cette sortie avec Augusta, qui s’était soldée par un repli dans l’appartement de Betty, Alexa se sentait constamment en danger, dehors. Elle ne savait toujours pas comment les choses avaient pu mal tourner, la dernière fois. Elles avaient pris toutes les précautions, la police magique n’aurait jamais dû les soupçonner de quoi que ce soit. Et pourtant, les choses avaient tourné au vinaigre en quelques secondes, et Alexa avait mis Betty en danger en se réfugiant chez elle…

- Rah, arrête de penser à ça, souffla la jeune femme.

Il y avait autre chose à faire. Elle avait encore un apothicaire à aller voir, pour refaire une partie des stocks du QG. C’étaient des ingrédients assez particuliers, voire même parfois rare, qu’elle utilisait pour faire des potions de soin et des baumes cicatrisant. Pour les Médicomages, c’était en accès libre. Pour les particuliers, l’accès étaient réglementé. Heureusement, certains apothicaires du Chemin de Traverse étaient du côté de l’Ordre. Alexa avait convenu d’un rendez-vous avec l’un d’entre eux.

Sous les traits d’une jeune brune d’une vingtaine d’années, au regard sévère et aux pommettes hautes, Alexa se fraya un chemin à travers la foule et aboutit finalement devant la boutique.

Cependant, elle s’arrêta net à quelques mètres de l’entrée.

De là où elle était, la jeune femme pouvait voir trois Mangemorts dans la boutique, un à l’entrée et un dernier sûrement à l’arrière. L’apothicaire était assis derrière son comptoir, et il les affrontait, sourcils froncés, comme s’il était irrité qu’ils puissent croire que, lui, il était du côté de l’Ordre.

Alexa croisa le regard du garde à l’extérieur, et elle se remit aussitôt en marche. En lui passant devant, elle se tendit, mais ne ralentit pas, n’accéléra pas non plus : elle continua d’avancer comme si sa destination était bien ancrée dans sa tête. Cependant, le regard ne la lâcha pas immédiatement. Il fallait qu’elle trouve un endroit où entrer, un endroit qui dirait clairement : « je suis une sorcière lambda qui fait sa petite vie ».

La banque apparut alors devant elle, et la jeune femme n’hésita qu’une demi-seconde : elle savait bien mentir, elle pourrait prétendre avoir oublié la clef de son coffre et ressortir quelques minutes après, libre de tous soupçons. Ensuite, elle rentrerait au QG.
Elle passa la grande porte d’entrée…

Et, brusquement, le bâtiment se mit à trembler, puis toutes les sorties se fermèrent, provoquant un grand choc dans le hall de la banque.

Alexa se retourna d’un bond, les yeux écarquillés. Qu’est-ce que c’était que ce délire ?! Elle se tourna, regardant les autres personnes présentes dans la banque. Un gobelin s’extirpa alors du lot, expliqua la situation. Par Merlin, c’était bien sa veine. Elle était maudite, il n’y avait pas d’autres moyens. La jeune femme se retint de pousser un cri de rage et inspira profondément pour se calmer. Elle jeta ensuite un coup d’œil à sa montre.

Il lui restait actuellement quarante minutes avant de devoir prendre une nouvelle dose de polynectar. Elle avait une autre fiole sur elle, ce qui lui faisait, en tout, une heure quarante de protection. Après ça, elle devrait improviser quelque chose pour ne pas se faire prendre.

Elle regarda autour d’elle. Betty s’acharnait sur les portes, s’égosillant. Juliet se trouvait non loin d’elle. Alexa n’irait pas les voir. Non, pas cette fois. Elle se débrouillerait seule, elle n’allait pas les mettre en danger.

Plus loin, appuyé contre un mur, Malefoy Jr semblait prendre son mal en patience, accompagné d’Evan Rosier. Aaliyah Zabini assise sur son trône improvisé. Tout un tas de personnes lambda venues retirer ou poser de l’argent. Et puis, là, au milieu de tout ça, la vraie menace : Riyadh Shafiq.

- Bordel de merde, siffla-t-elle, se tendant.

Tout ça allait mal finir.

____________________________________

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Gryffondor ;; 5ème année

| Gryffondor ;; 5ème année
avatar
Date de naissance du joueur : 15/10/1987
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 01/10/2017
Parchemins postés : 13



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: Non évalué
Ma résistance magique est de: Non évaluée
Damon Z. Rowntree


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Jeu 15 Nov - 22:53

Décidément, il n'aimait pas aller dans le coffre-fort familiale. Ce n'était pas vraiment le coffre qui l’horrifiait mais les putains de wagons pour y accéder, une horreur sans non ! Maintenant il se sentait malade, nauséeux, il était sûr que s'il se voyait dans une glace alors il verrait son teint devenir de plus en plus verdâtre. Bon, fallait qu'il trouve des toilettes sinon se serait le carnage. Damon n'avait pas très envie de se donner en spectacle devant tout un tas de sorciers et de gobelins, surtout les gobelins, il avait toujours eu la sensation que ceux-ci se moquait de lui (mais peut-être était-il tout simplement parano, aller savoir). Or, le gobelin qui l'avait accompagné dans les abominables montagnes russes souterraines, avait l'habitude et comme d'habitude, indiqua à Damon ou se trouvait les toilettes, pourquoi ne se rappelait il jamais de leur emplacement était un mystère, son cerveau parfois, marchait d'une drôle de manière.

Il n'aimait pas aller dans ce maudit coffre, heureusement celui-ci ne se trouvait pas trop loin en dessous de la surface, la famille n'étant pas aussi importante que les Malefoy par exemple, mais le peu qu'il avait à parcourir suffisait déjà à le rendre malade, Damon n'osait imaginer ce ça donnerait s'il descendait tout en bas, sûrement qu'il finirait par se vider sur le gobelin, ce qui n'aiderait pas à apaiser les relations entre les deux races. Quoi qu'il en soit, il arriva à temps et rejeta tout ce qu'il y avait dans son estomac, du gâchis, un si bon repas (mais pourquoi lui avait-on demandé, non exiger, d'aller dans le coffre ? Alors qu'ils s'avaient tous que cela le rendait malade, sa famille n'était qu'une bande de sadique).

Une fois son estomac vidé, Damon passa un certain temps à se rafraîchir en s'aspergeant le visage avec de l'eau claire, oui, maintenant ça allait largement mieux, c'était la dernière fois qu'il descendrait dans le coffre, il était fermement décidé à dire non la prochaine fois qu'on lui demanderait (malheureusement, ce n'était pas la première fois qu'il prenait ce genre de décision, sa famille, qu'une bande de sadique). Cela fait, le jeune homme retourna dans le hall principal de Gringotts, pour constater que quelque chose clochait. S'approchant d'un sorcier habiller tout en jaune (chapeau jaune, cape jaune, robe jaune même les bottes étaient jaunes, d'un jaune solaire qui faisait presque mal aux yeux), Damon demanda ce qui ce passait. Ah, ainsi les portes étaient bloquées, il n'allait donc pas pouvoir sortir de la banque de si tôt, ben mince, il n'avait pas que ça à faire !

Damon souffla, sentant que dans très peu de temps il allait passer en mode grosse bouderie, il n'avait pas du tout envie de rester enfermer ici ! Il avait faim en plus, bien sûr il venait de vomir, maintenant il avait faim, il avait envie de truc fun et sucrée, Damon était sûr que les gobelins n'étaient pas adepte de ce genre de choses. L'adolescent essaya de se rationaliser, allons ce blocage des portes n'allaient pas durer des heures non plus, quelqu'un trouverait bien une solution avant, ce n'était pas possible autrement ! Or, cela pouvait tout aussi bien durer tout le reste de la journée ainsi que la nuit, peut-être seraient ils tous condamnés à dormir dans la salle, a moins que certains craquent avant et décident de tout fracasser ! Damon espéra que non, il n'avait pas du tout envie de se retrouver dans une situation pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Mangemort
    | Mangemort
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/12/1999
    Âge du joueur : 18
    Arrivé sur Poudnoir : 13/11/2018
    Parchemins postés : 13



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Lloyd Dust


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Ven 16 Nov - 19:09

Lloyd avait une montagne de courses à faire sur le Chemin de Traverse, et il était donc allé au préalable à Gringotts pour récupérer la somme nécessaire. Le sorcier de haute taille attendait de pouvoir parler à un Gobelin qui lui donnerait accès à son coffre, et jetait des regards mauvais à tous ces banquiers qui semblaient prendre un malin plaisir à travailler le moins vite possible. Pourquoi c’étaient des gens comme ça qui géraient son argent, d’abord ? Le monde tournerait plus rond si les tâches importantes étaient réservées aux sorciers. D’un autre côté, il ne voyait pas qui aurait bien pu vouloir travailler dans un endroit pareil.
Il en était sûr maintenant, il n’avait pas vu passer le temps mais il faisait la queue depuis deux bons siècles. Alors qu’il commençait à se demander, à bout de patience, s’il avait vraiment besoin d’argent dans l’immédiat, le silence se fit, vite brisé par les claquements des portes qui se recouvrirent toutes d’un voile de protection. Un murmure nerveux parcourut les clients. Quand un des Gobelins fit son annonce, une histoire de sécurité déclenchée sans raison apparente, les gens commencèrent à paniquer. Lloyd avisa une femme accompagnée d’un enfant et lui dit de sa voix forte et grave :

-Ne paniquez pas madame.

Il écarta le pan de sa cape d’un revers de bras, et brandit sa baguette en direction de la porte la plus proche. Il ignorait si ça fonctionnerait, mais ça ne coûtait rien d’essayer.

-Alohomora !

La porte ne parut pas s’émouvoir de sa tentative. Lloyd lança son sortilège une seconde fois, mais il dut se rendre à l’évidence : quelqu’un avait dû prévoir que les cambrioleurs connaîtraient un sortilège aussi courant. Il pesta : comment avait-il pu espérer que ça marcherait ? Maintenant il espérait que personne n’avait prêté attention à son intervention. Il vit du coin de l’œil la femme qu’il avait tenté de rassurer le regarder d’un air surpris et, semblait-il, un poil moqueur avant de s’éloigner. Tant pis pour l’honneur. Il resta un petit moment planté devant la porte sans trop savoir quoi faire de plus.

Il aperçut Aaliyah Zabini, figure éminente du purisme, assise dans un fauteuil en train de siroter une boisson. Il se demanda comment elle avait trouvé à boire mais n’osa pas poser la question, et se contenta de s’approcher avant de lui adresser un signe de tête respectueux.

-Madame Zabini.

Foutu pour foutu, autant se faire bien voir des gens importants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    | Membre du MpM ;; ODP ;; Briseuse de sort chez Gringott
    avatar
    Date de naissance du joueur : 30/08/1989
    Âge du joueur : 29
    Arrivé sur Poudnoir : 28/06/2016
    Parchemins postés : 621



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Juliet Birch


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun Dim 18 Nov - 19:59

Lorsqu’elle arriva dans le chaos ambiant qu’était devenue le Hall de Gringott, une des pensées de Juliet fut qu’il y avait vraiment trop de monde. Habituée à regarder une situation dans son ensemble, elle vit tout de suite les gobelins, ses collègues - dont Betty qui trouvait le moyen de se faire passer un savon - les employés descendus des étages supérieurs, les clients paniqués, ceux qui l’étaient moins et bien sûr les mangemorts. Son regard se porta sur le rejeton Malefoy. Bien entendu, il fallait que le fils du ministre lui-même soit présent. Ca lui arracha un soupir bien sentit. Honnêtement, la présence de mangemorts, même en petite quantité, compliquait les choses.

Elle avait échangé quelques mots avec Aaliyah et son charmant garde du corps avant d’être rejointe par un mangemort. Elle le regarda avec attention, notant que sa tête ne lui disait absolument rien. Ils étaient nombreux désormais, elle devait connaître son nom mais ne l’avait jamais vu. Elle le salua donc d’un signe de tête absolument neutre et puisqu’il semblait vouloir converser avec Aaliyah. Elle fut interceptée par un gobelin avec qui elle discuta quelques minutes avant d’aller trouver ce qui ressemblait à l’incompétence même. Après tout, ce n’était pas comme si elle ne l’avait pas entendu vociférer comme un gamin à peine quelques instants plus tôt.

- Monsieur Malefoy.

Le ton était neutre et tout ce qu’il fallait de respectueux. Après tout, Juliet n’avait pas été une enfant génie pour rien. Ses talents pour la comédie, quoique insoupçonnés, lui étaient fréquemment utile.

- Juliet Birch, briseuse de sort pour Gringott, se présenta-t-elle en lui tendant la main de manière tout ce qu’il y avait de plus officielle.

Si elle le connaissait, lui ne devait pas se rappeler d’elle. Ils s’étaient croisé bien des fois, mais elle était toujours avec Adrian aux réceptions officielles, ils n’avaient jamais vraiment discutés.

- Je ne vous importunerai pas en vous présentant les excuses de la banque pour ce malheureux incident. Je suis sûre que mes supérieurs le feront. Nous avons bien une procédure à suivre pour ce genre de situation, néanmoins votre présence et celle de vos collègues changent la donne. Vous avez une autorité supérieure à la nôtre - elle grinçait des dents intérieurement en le disant celle-là - et nous voulions savoir si vous désiriez prendre les choses en main vous-même ?

Une Bertie Crochue et une pipe en plus aurait probablement ajouté Betty, mais elle, elle était l’image même du respect. Pourtant, Merlin savait ce qu’elle en pensait de la manière dont ils géraient les situations. Gryffondor soit loué, elle avait affaire au fil et pas au père, il n’aurait plus manqué que ça …

____________________________________



Fighters and Scars

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun

Revenir en haut Aller en bas

Pour le meilleur et pour le pire || RP Commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Londres

 :: Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Gringotts
-