POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

La dame distinguée et l'homme débrailler (Pv Anne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    |  Libraire exhibitionniste de Pré-au-Lard
    avatar
    Date de naissance du joueur : 15/10/1987
    Âge du joueur : 30
    Arrivé sur Poudnoir : 23/01/2016
    Parchemins postés : 63



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 10PV
    Owain Gallagher


MessageSujet: La dame distinguée et l'homme débrailler (Pv Anne) Lun 16 Juil - 22:47

Il faisait chaud, exceptionnellement chaud, en cette journée du 17 juin, Owain était littéralement en train de cuir ou de bouillir plutôt, lui donnant l'impression saugrenu d'être une tasse de thé géante. Il était nu, comme à son habitude, étaler de tout son long sur le comptoir de sa boutique. Un livre se trouvait malencontreusement coincé sous son dos, presque sous ses fesses, fort heureusement l'ouvrage était fermé, protégeant ainsi les pages de la peau couverte de sueur du libraire. Or, l'image que donnait Owain en cet instant, n'avait rien d'un professionnel de la librairie, plus une image d'un homme débrailler. Curieusement, la dite librairie était dans un état impeccable, pas un livre ne traînait, pas une trace de poussière ne se faisait voir, rien ne dépassait. Ce n'était évidemment pas Owain qui avait nettoyé la boutique, mais son frère qui prit par un accès de folie, avait décidé que c'était assez et qu'il devait faire quelque chose : nettoyer la librairie.

Le pauvre homme y avait passé un temps insensé, tant la pièce avait été plongée dans un capharnaüm innommable. Notre cher libraire étant du genre bordélique, pas forcément sale, juste très désordonné (autant dans la vie qu'intérieurement, certaines mauvaises langues pourraient dire qu'il avait l'esprit troublé, ou qu'il était juste un peut simplet, genre l'idiot du village, mais ces personnes-là ne comprenaient tout simplement pas Owain). Son frère lui avait fait promettre de garder la librairie ranger, au risque de s'en faire tout bonnement chasser et ça, Owain ne le voulait en aucun cas, il aimant cette boutique avec amour (même si cela ne se voyait pas forcément). Une fenêtre était ouverte, laissant une douce brise venir rafraîchir très légèrement la pièce, Owain poussa un soupir et bougea dans son sommeil, se mettant sur le côté et enfonçant sa tête dans son oreiller moelleux.

Il rêvait de poulpes et de livres, de poulpes en train de lire des livres et d'une folle le poursuivant avec un rouleau à pâtisserie, un rouleau avec des tentacules. Il grogna dans son sommeil, fronça les sourcils, formant un plis au-dessus de son nez, faire de tels rêves étaient un peu anxiogène. Le libraire s'agita de plus en plus, la femme dans son rêve le poursuivait, ne voulait pas le lâcher, c'était vraiment effrayant ! Owain bougea les jambes, bascula une fois, deux fois, trois fois et il tomba lourdement par terre. Fort heureusement, le comptoir n'était pas très haut et le jeune homme s'en tira avec une simple bosse sur le front. Owain se redressa, assis par terre il frotta la bosse douloureuse sur sa tête, les yeux encore embrumé de sommeil. Il n'était pas si mal là, son cul posé par terre, son dos plaqué contre son comptoir, au moins ne tomberait-il pas plus bas.

Son frère n'approuverait certainement pas, qu'il accueille les clients en étant par terre, lui ne voyait pas ou était le problème, cela le fit sourire en fait de savoir que cela le rendrait fou. Il avait toujours eu une relation conflictuelle avec son frère, qui avait tendance à vouloir avoir de l'autorité sur lui, Merlin seul savait pourquoi. D'ailleurs, un homme entra, jeta un coup d'oeil éberluer sur Owain, l'air peut sûr de savoir comment réagir. Le libraire lui fit un grand sourire, qu'il espéra accueillant, l'homme fronça franchement les sourcils puis préféra partir au grand dam d'Owain. Mince, ce que les gens pouvaient être bêtes ! Tant pis pour cet homme, pensa le libraire, jamais il ne découvrirait les merveilleux ouvrages qu'il avait entassé aux fils des ans.

C'est vrai, il avait entassé des merveilles, des antiquités, des livres rares parfois et tous d'occasion, parce qu'Owain préférait partager tous ses trésors plutôt que de faire de l'argent. Bon, heureusement la journée était loin d'être fini, en tout cas il faisait encore jour, peut être que d'autres personnes pointeraient leur nez, des personnes plus ouvertes d'esprits. Parfois c'était arrivé, qu'il tombe sur des gens amusants, ou même des personnes qui ne le prenaient pas pour un imbécile, comme Cassidy, comme cette adolescente qui était venu demander conseil. Oui, avec de la chance, quelqu'un d'intéressant franchirait cette porte, quelqu'un qui partagerait son enthousiasme pour les grimoires. Avec encore plus de chance, se serait quelqu'un qui partagerait aussi son enthousiasme pour la nudité, mais cela était moins sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La dame distinguée et l'homme débrailler (Pv Anne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Ecosse

 :: Pré-au-Lard
-